Les filles vissaient, les gars sciaient

Publié par sandrine saule le

Le titre est emprunté à Catherine, qui a aussi pris des photos au cours de ce beau dimanche sans soleil mais sans pluie, où nous avons joyeusement scié, vissé, nettoyé, semé.

Toumi et Mélissandre nous ont accompagné pour réaliser 3 châssis en bois, qui attendent nos semis. La consigne : les ouvrir en journée en bloquant le couvercle avec un tasseau cranté, les arroser avec un vaporisateur (qui en a un à offrir au jardin ?) et refermer le couvercle le soir pour que les pousses soient bien au chaud.

Pendant que les filles vissaient les planches, les tasseaux et le plexiglas, les gars se sont attaqués au pommier mort, refuge à insectes. Les branches ont été coupées, pour éviter qu’une tempête ne les fasse tomber sur la tête d’un passant. La dernière branche leur a donné du fil à retordre ! D’ailleurs, l’affaire a été réglée grâce à du fil à linge et la force surhumaine de nos baleineaux …Si si, ils sont très forts, venez voir au jardin le travail accompli.

Nous sommes aussi devenus des pros du semis ! Armé d’un tamis prêté par nos jeunes paysagistes, nous avons remplis quelques godets de terreau bien fin pour que les racines des graines de tomates, de pois nains, d’aneth, de petits pois, et même des graines de carottes de 2007 ! prennent racine sans obstacle.


sandrine saule

sandrine saule

Baleinette de la première heure, engagée et amie de la bonne humeur et de l'humour

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.