Octobre au soleil.

Publié par Catherine Logette le

Qui a dit que le réchauffement climatique était une invention? Ou alors, c’est l’été Indien.

Au jardin, en Octobre, peu de tâche mais beaucoup d’entretien.

Déjà, arrêter l’arrosage des cucurbitacées, elles ont donné ce qu’elles avaient à nous offrir, nos tomates ont du mal à rougir encore et nos courges sont en économie d’énergie. Reste le dernier potiron. La jolie courge verte de la Maison des Femmes et sur mon terrain les fruits restent petits.

Au boulot! Bêcher le terrain libéré par les cultures d’été, superficiellement pour ne pas modifier la biologie du sol ou avec une griffe (une grelinette, j’apprends un mot!).

Butter l’ail et les poireaux, leur faire une petite pyramide de terre au sol, pour garder du blanc au poireau, pour aérer et drainer, pareil pour l’oignon et l’échalote. Mais peu d’arrosage…

On peut planter des aromatiques, en Octobre: aneth, cerfeuil, oseille, ciboulette.

Si vous avez une rhubarbe, c’est le moment de faire des éclats et de la repiquer, couper sa racine avec une bêche en plusieurs morceaux. Et replanter séparé. Laisser de l’espace.

Pour ceux qui ont tenté les carottes (comme moi et je ne vois rien venir), il semble judicieux de les abriter du froid. Who knows?

Quelques semis d’automne sont toutefois possibles, j’ai déjà parlé des épinards et des salades à couper, mais aussi fèves et petits pois, de 5 à 10 cm entre chaque plan. En les protégeant du gel. Paille ou plastique.

Photo de ma Radichetta, salade à couper, perpétuelle et délicieuse!

radichetta

Je vous souhaite un Automne agréable et serein… Au Jardin!

 

 


Catherine Logette

Catherine Logette

Camerawoman en voie de retraite Massage Shiatsu

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.